Image default
Santé

Statistiques et faits concernant le diabète de type 2 : définition, cause, symptômes, traitement

Le diabète de type 2 est la forme la plus courante de la maladie. Voici quelques statistiques et faits essentiels concernant le diabète de type 2.

Prévalence ; facteurs de risque

Le diabète de type 2 est une maladie courante, de plus en plus répandue, aisément préventible. Chez l’adulte, le diabète de type 2 représente 90 % à 95 % de l’ensemble des cas diagnostiqués. Les autres sont des cas de diabète non insulinodépendant (ou diagnostiqués chez l’adulte) de type 1, qui est une forme génétique de diabète non préventible.

  • Aux États-Unis, près de 26 millions de personnes sont atteintes de diabète. Selon certaines estimations, 7 millions d’entre elles n’auraient pas été diagnostiquées et ignoreraient leur maladie.
  • Un adulte de 20 ans et plus sur 10 est atteint de diabète. Chez les seniors (65 ans et plus), cette proportion atteint 25 %.
  • Un peu moins de 2 millions de nouveaux cas de diabète ont été diagnostiqués aux États-Unis en 2010. Le diabète de type 2 est de plus en plus répandu.

Au nombre des facteurs de risque du diabète de type 2 figurent des décisions en matière de style de vie. Beaucoup d’entre eux peuvent être éliminés ou atténués avec un peu de temps et d’effort. Le coût des cas de diabète diagnostiqué se serait élevé, en 2007, pour les seuls États-Unis, à 174 milliards de dollars. Ce chiffre devrait augmenter avec la hausse du nombre de diagnostics de diabète.

  • Le risque de diabète est plus élevé pour les hommes que pour les femmes. Néanmoins, l’âge, le surpoids (notamment au niveau de la taille), les antécédents familiaux, l’inactivité physique et une mauvaise alimentation sont également des facteurs de risque important.
  • Jusqu’à 18 % des grossesses peuvent être affectées par un diabète gestationnel et, dans approximativement 10 % des cas, il apparaît, à l’issue de la grossesse, que la mère a développé un diabète de type 2.
  • Le risque que les femmes développant un diabète gestationnel soient atteintes de diabète de type 2 au cours des 10 à 20 années suivant la grossesse est de 35 % à 60 %.
  • Lorsque l’un des deux parents est atteint de diabète de type 2, le risque qu’un enfant développe à son tour la maladie est de 15 %. Lorsque les deux parents sont atteints de la condition, le risque de développement est de 75 %.
  • Des études consacrées à la glycémie à jeun (A1C) ont montré qu’aux États-Unis, 35 % des adultes âgés de 20 ou plus étaient pré-diabétiques (50 % des personnes âgées de 65 ans et plus sont pré-diabétiques) ; approximativement 79 millions d’Américains âgés de 20 ou plus sont pré-diabétiques.

Groupes ethniques

Bien que l’âge, des facteurs génétiques et le style de vie constituent les meilleurs prédicteurs du diabète de type 2, certains groupes aux États-Unis, définis par leur appartenance raciale ou ethnique, ont des taux de pré-diabète et de diabète de type 2 plus élevés, même après ajustement pour tenir compte de ces éléments.

  • Le pourcentage d’adultes américains âgés de 20 ans et plus atteints de pré-diabète était, au cours de la période 2005-2008, similaire pour les populations blanche non hispanique (35 %), noire non hispanique (35 %) et noire américaine (36 %).
  • Aux États-Unis, le diabète de type 2 affecte plus les populations afro-américaine, amérindienne, asiatique américaine et autochtones d’Hawaï et des îles du Pacifique, que la population blanche.
  • Aux États-Unis, le risque diabétique est supérieur de 18 % pour les asiatiques américains, de 66 % pour la population hispanique et de 77 % pour la population noire non hispanique par rapport à la population blanche d’âge adulte.
  • Au sein de la communauté hispanique, l’importance du risque par rapport à la population blanche adulte non hispanique varie dans des proportions considérables : il est ainsi de 0 % pour les Cubains et personnes originaires d’Amérique centrale ou du sud, et de 94 % pour les Portoricains, dont le risque est le plus élevé.
  • Les adultes amérindiens du sud de l’Arizona courent le risque de diabète de type 2 le plus élevé du monde, un sur trois ayant, à ce jour, reçu un diagnostic de diabète.
  • Le diabète de type 2 est très rare chez les enfants, indépendamment de leur appartenance raciale ou ethnique. Les diagnostics sont néanmoins plus fréquents pour certaines minorités par rapport à la population blanche. Tel est notamment le cas de la population asiatique/autochtone des îles du Pacifique âgée de 10 à 19 ans.

Âge

Le risque de diabète de type 2 augmente avec l’âge. Quoique le nombre d’enfants atteints de diabète de type 2 ait augmenté en raison du nombre croissant d’enfants et d’adolescents en surpoids, la maladie est beaucoup plus rare chez les enfants, adolescents et jeunes adultes que chez les personnes plus âgées. Bien que le risque de développement d’un diabète de type 2 soit plus élevé chez l’homme que chez la femme, des facteurs tels que le style de vie et le poids sont plus importants que le sexe.

  • Le taux de nouveaux cas de diabète de type 2 était, au cours de la période 2002-2005, de 0,4 pour 100 000 chez les enfants de moins de 10 ans. Chez les jeunes de 10 à 19 ans, le nombre de nouveaux cas de diabète de type 2 était de 8,5 pour 100 000.
  • À l’exception des populations asiatiques/autochtones des îles du Pacifique, le diabète de type 1 est diagnostiqué avec une fréquence similaire à celle du diabète de type 2, voire légèrement supérieure.
  • Aux États-Unis, 11,3 % des adultes âgés de 20 ans et plus sont diabétiques. 26,9 % des adultes de 65 ans et plus sont diabétiques. Par comparaison, le taux de diabète de type 2 n’est que de 0,26 % chez les enfants, adolescents et jeunes adultes de 10 ans et moins.
  • 11,8 % des hommes adultes (13 millions aux États-Unis) ont reçu un diagnostic de diabète. 10,8 % des femmes adultes (12,6 millions aux États-Unis) sont diabétiques.

Dans le monde

Le diabète de type 2 est à la hausse dans le monde entier. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 346 millions de personnes dans le monde sont atteintes de diabète, et 90 % d’entre elles de diabète de type 2.

  • En 2004, une glycémie élevée due au diabète aurait causé, d’après les estimations, 3,4 millions de décès dans le monde.
  • Plus de 8 décès liés au diabète sur 10 surviennent dans les pays à revenu bas ou intermédiaire.
  • Dans les pays en développement, plus de la moitié des cas de diabète ne sont pas diagnostiqués.
  • Selon l’OMS, les décès dus au diabète devraient doubler d’ici 2030.
  • Les adultes âgés de 40 à 59 ans constituent la catégorie d’âge dont les taux de diabète sont les plus élevés, encore que celle-ci devrait, au plus tard en 2030, être celle des 60-79 ans.

Prévention

Le diabète de type 2 et ses effets secondaires peuvent fréquemment être prévenus ou retardés. Au nombre des méthodes de prévention les plus efficaces figurent une activité physique régulière et une alimentation saine. Des visites régulières à un prestataire de soins et un poids sain sont également essentiels à l’identification des risques, la prévention du diabète de type 2 ou le retard de son apparition.

Jusqu’à 85 % des complications et de la morbidité chez les personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent être prévenues, retardées et traitées ou minimisées efficacement par des visites régulières à un professionnel de santé, une surveillance et un traitement adéquat, ou un régime santé et un style de vie sain. L’identification précoce de complications potentielles peut offrir des opportunités d’intervention, d’éducation et, le cas échéant, d’indication à un spécialiste.

  • Le programme de prévention du diabète (Diabetes Prevention Program, DPP) a, à l’issue d’une étude réalisée sur une période de 3 ans, pu établir que la perte de poids et une activité physique accrue permettaient de réduire de 58 % le développement du diabète de type 2. Chez les sujets les plus âgés (60 ans et plus), la réduction a été de 71 %.
  • Les personnes en surpoids perdant entre 5 % et 7 % de leur poids par l’exercice et une alimentation saine peuvent effectivement empêcher ou retarder indéfiniment l’apparition du diabète de type 2.
  • Surveillez vos facteurs de risque en faisant régulièrement contrôler votre cholestérol, votre tension et votre glycémie, et efforcez-vous d’atteindre et de conserver des niveaux sains pour chacun d’eux. Lorsque ces indicateurs correspondent à des niveaux sains, votre risque diabétique est considérablement réduit.

Des études ont montré que le Metformin réduisait le risque diabétique de 31 %, en particulier chez les plus jeunes (âgés de 25 à 44 ans) et les adultes obèses (dont l’indice de masse corporelle est supérieur à 35) considérés comme pré-diabétiques.

Complications ; effets

Les problèmes associés au diabète de type 2 sont courants et peuvent être graves. Au nombre des co-morbidités et effets secondaires liés à la maladie figurent des maladies cardiaques et accidents cardio-vasculaires, l’hypertension, la cécité et les problèmes oculaires, des pathologies rénales, des complications affectant le système nerveux, des complications lors des grossesses et des pathologies mentales (comme la dépression).

  • Les personnes atteintes de diabète courent un risque de décès à la suite d’une maladie cardiaque ou d’AVC 2 à 4 fois plus important que celui de la population générale.
  • Au cours de la période 2005-2008, plus d’un tiers des adultes diabétiques aux États-Unis étaient atteints d’hypertension ou déclaraient suivre un traitement médicamenteux contre l’hypertension.
  • Au cours de la période de 2005 à 2008, près de 30 % des diabétiques étaient atteints de rétinopathie diabétique. Dans 4,4 %, celle-ci était suffisamment grave pour constituer un risque pour la vision.
  • Le diabète est la première cause de cécité nouvellement diagnostiquée chez l’adulte (de 20 à 74 ans) aux États-Unis.
  • Le diabète était à l’origine de 44 % de toutes les insuffisances rénales nouvellement diagnostiquées en 2008 ; la même année, près de 50 000 diabétiques ont commencé un traitement pour une insuffisance rénale chronique au stade ultime.
  • En 2008, aux États-Unis, plus de 200 000 diabétiques suivaient un traitement chronique par dialyse ou vivaient avec une greffe rénale à la suite d’une insuffisance rénale chronique au stade ultime.
  • Le diabète entraîne une légère perte de sensation au niveau des extrémités chez près de 70 % des adultes diabétiques. Lorsque cette perte de sensation survient, il est possible qu’une amputation des extrémités inférieures devienne nécessaire. Plus de 60 % des amputations non traumatiques des membres inférieurs concernent des diabétiques.
  • Environ un diabétique sur trois est atteint d’une pathologie périodontique grave.
  • À défaut de contrôle lors de la grossesse, le diabète peut accroître le risque de malformation. La taille et le poids des nouveaux nés peuvent également en être accrus et il peut en outre en résulter d’autres complications qui peuvent être dangereuses pour la mère et l’enfant.
  • Le risque de dépression est deux fois plus élevé chez les diabétiques par rapport aux non diabétiques.
  • En 2007, le diabète était la 7e cause principale de décès aux États-Unis. Il est en outre probable que la contribution du diabète au décès soit considérablement sous-estimée dans les certificats de décès.
  • Par comparaison aux personnes du même âge non diabétiques, les diabétiques courent un risque de décès d’une autre cause deux fois supérieur.

Article resources

  • CDC – General Information – 2011 National Diabetes Fact Sheet – Publications – Diabetes DDT. (n.d.). Centers for Disease Control and Prevention. Retrieved January 30, 2012, from http://www.cdc.gov/diabetes/pubs/general11.htm
  • David, R & Leslie, G (2003). Genetic counselling in diabetes mellitus, in Pickup J.C and Williams G (ed.) Textbook of diabetes, 3rd edition Oxford: Blackwell Science
  • Diabetes in the UK 2010: Key Statistics on diabetes. (n.d.). Diabetes UK. Retrieved January 30, 2012, from www.diabetes.org.uk/Documents/Reports/Diabetes_in_the_UK_2010.pdf
  • Diabetes: Statistics – New York Presbyterian Hospital. (n.d.). New York Presbyterian Hospital – Top NYC Doctors, Comprehensive Medical Care. Retrieved January 30, 2012, from http://nyp.org/health/diabetes-stats.html
  • Fact Sheet No. 312: Diabetes. (n.d.). World Health Organization. Retrieved January 30, 2012, from www.who.int/mediacentre/factsheets/fs312/en/
  • NSF Diabetes : Department of Health – Publications. (n.d.). Department of Health. Retrieved January 30, 2012, from http://www.dh.gov.uk/en/Publicationsandstatistics/Publications/PublicationsPolicyAndGuidance/Browsable/DH_4096591
  • Trends in the prevalence of type 2 diabetes in Asians versus whites: results from the United States National Health Interview Survey, 1997-2008. Lee JW, Brancati FL, Yeh HC. Department of Medicine, Johns Hopkins University, Baltimore, Maryland, USA.
  • Turning the corner: improving diabetes care : Department of Health – Publications. (n.d.). Department of Health | Public health, adult social care, and the NHS. Retrieved January 30, 2012, from http://www.dh.gov.uk/en/Publicationsandstatistics/Publications/PublicationsPolicyAndGuidance/DH_4136141
  • Type 2 – American Diabetes Association. (n.d.). American Diabetes Association. Retrieved January 30, 2012, from http://www.diabetes.org/diabetes-basics/type-2/
  • Williams, G and Pickup, JC (2004). Handbook of diabetes, (3rd edition) Blackwell Publishing.

Autres articles

Hyperémèse gravidique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Insuffisance vertébro-basilaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Des gammes de produits pour vaporisateur à base de cannabis

Claude

Maladie de Hashimoto : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Gelure : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment choisir ses lentilles ?

Emmanuel

L’infestation par les poux de corps : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le glaucome : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’approche Beljanski : une solution offrant de meilleures perspectives aux personnes souffrant d’un cancer

Odile