Image default
Santé

L’endométrite : définition, cause, symptômes, traitement

L’endométrite est une affection qui provoque une inflammation de la paroi de l’utérus. L’utérus est un organe reproducteur majeur chez les femmes, composé d’une matrice et d’un col, et c’est l’endroit où le fœtus se développe pendant la grossesse. La paroi de l’utérus se nomme l’endomètre.

L’endométrite n’est généralement pas grave. Elle disparaît généralement avec un traitement aux antibiotiques. Les infections non traitées peuvent entraîner des complications sur les organes reproducteurs, des problèmes de fertilité et d’autres problèmes de santé généraux. Les problèmes de fertilité peuvent empêcher une femme de concevoir à l’avenir.

Causes

L’endométrite est provoquée par une infection telle que :

  • Chlamydia ;
  • gonorrhée ;
  • tuberculose ;
  • les infections résultant du mélange de bactéries vaginales normales.

L’endométrite est plus susceptible d’intervenir après un accouchement ou suite à une fausse couche, surtout après un accouchement long ou une césarienne. Toute procédure médicale qui implique la pénétration de l’utérus par le col de l’utérus augmente vos chances de développer une endométrite en fournissant une voie d’entrée aux bactéries.

L’endométrite peut survenir en même temps que d’autres infections dans la zone pelvienne, tels que la cervicite (l’inflammation du col utérus). Ces infections peuvent provoquer ou non des symptômes particuliers.

Risques

Toutes les femmes qui présentent un mélange de bactéries normales dans le vagin. Le risque d’endométrite augmente lorsque ce mélange naturel de bactéries change après un événement de la vie. Elle a plus de chances de survenir après les événements suivants :

  • une fausse couche
  • un accouchement, notamment un accouchement très long ou une césarienne
  • des procédures médicales qui impliquent la pénétration de l’utérus par le col de l’utérus, telles que
    • une hystéroscopie ;
    • la pose d’un stérilet ;
    • un curetage.

Le risque ne semble pas être lié à l’âge, à l’origine ethnique, à la pilule contraceptive, à l’utilisation du préservatif ou aux rapports sexuels pendant les règles (Ross, 2004).

Symptômes

L’endométrite provoque généralement les symptômes suivants :

  • un gonflement abdominal ;
  • des saignements vaginaux anormaux ;
  • des pertes vaginales anormales ;
  • une constipation ou un inconfort lorsqu’on va à la selle ;
  • de la fièvre ;
  • un malaise général ;
  • une douleur au bassin ou bas-ventre.

Diagnostic

Un médecin effectuera un examen physique est un examen pelvien. Il ou elle examinera l’abdomen, l’utérus et le col de l’utérus pour des signes de sensibilité et de pertes. Les tests suivants peuvent également aider à diagnostiquer cette affection :

  • la prise d’échantillons (cultures) du col de l’utérus pour analyser des agents infectieux tels que la Chlamydia et le gonocoque (cause de la gonorrhée)
  • le retrait d’une petite quantité de tissu (biopsie) de la paroi de l’utérus
  • une procédure par laparoscopie permet au médecin d’examiner plus attentivement l’intérieur de l’abdomen ou du bassin
  • l’examen des pertes vaginales au microscope (frottis)
  • une analyse de sang pour mesurer les globules blancs et la vitesse de sédimentation des hématies – l’endométrite provoque des élévations de la numération globulaire et de la vitesse de sédimentation

Complications

Des complications et une maladie grave peuvent survenir si l’infection n’est pas correctement traitée aux antibiotiques. Il s’agit notamment des suivantes :

  • infertilité ;
  • péritonite pelvienne (infection pelvienne générale) ;
  • accumulation de pus (abcès) dans le bassin ou l’utérus ;
  • septicémie (bactéries dans le sang) ;
  • choc septique (infection sanguine grave qui entraîne une tension artérielle très basse).

La septicémie est une affection rare et grave qui empire très rapidement. Le taux de décès est élevé. Le choc septique est également une urgence potentiellement mortelle. Ces deux affections exigent un traitement rapide à l’hôpital.

Traitement

L’endométrite se traite par des antibiotiques. Votre partenaire sexuel peut également avoir besoin d’être traité si un médecin découvre que vous êtes atteinte d’une IST. Il est important de terminer tout traitement prescrit par votre médecin. Les cas graves ou complexes peuvent nécessiter des fluides intraveineux et un repos à l’hôpital. Ceci est particulièrement vrai si l’infection fait suite à un accouchement.

Pronostic

Les perspectives sont généralement très bonnes. L’affection disparaît généralement avec les antibiotiques sans autre problème. Des problèmes de reproduction et des infections graves peuvent survenir si l’affection n’est pas traitée. Celles-ci peuvent entraîner une infertilité ou un choc septique.

Prévention

Vous pouvez réduire votre risque d’endométrite durant l’accouchement, l’interruption de grossesse ou d’autres procédures gynécologiques en :

  • vous assurant que le médecin utilise du matériel et des techniques stériles durant l’accouchement ou l’opération ;
  • prenant des antibiotiques en prévention durant une césarienne ou juste avant une opération.

Vous pouvez réduire le risque d’endométrite provoquée par une IST en :

  • ayant des rapports sexuels protégés, tels qu’au moyen de préservatifs ;
  • vous faisant dépister régulièrement et en obtenant un diagnostic précoce d’IST suspectée chez vous-même et votre partenaire ;
  • finissant tous les traitements prescrits pour une IST.

Autres articles

Les résultats de la méditation et du yoga dans différentes études

Claude

Quelles huiles essentielles contre la mauvaise haleine ?

administrateur

Test de VS : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

En recherche d’un marbrier à Lyon ? Suivez le guide pratique

administrateur

Dosage de la T4 : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’infestation par les poux de corps : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quel type de protéines choisir en musculation ?

administrateur

Fibromes : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Rupture de la vésicule biliaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene