Image default
Santé

Thrombose veineuse profonde : définition, cause, symptômes, traitement

La thrombose veineuse profonde (ou phlébite) est une condition grave qui intervient lors de la formation d’un caillot dans une veine située en profondeur dans le corps. Un caillot est un paquet de sang qui est passé de l’état liquide à un état solide dont la consistance est comparable à celle de la gélatine. Les caillots sanguins du réseau veineux profond se forment généralement dans la cuisse ou la partie inférieure de la jambe, mais ils peuvent également se développer dans d’autres parties du corps. Cette condition est également désignée par les termes de phlébite et thrombophlébite.

Risques

La thrombose veineuse profonde intervient le plus couramment chez les personnes de plus de 60 ans. Certaines conditions modifiant la circulation du sang dans les veines sont susceptibles d’augmenter le risque de formation de caillots, notamment :

  • accident entraînant des lésions aux veines ;
  • un surpoids, ce qui entraîne une pression excessive sur les veines des jambes et sur le bassin ;
  • des antécédents familiaux de thrombose veineuse profonde ;
  • la présence d’un cathéter dans une veine ;
  • la prise de contraceptifs par voie orale ou un traitement hormonal ;
  • le tabagisme.
  • le maintien d’une position assise prolongée, soit au volant ou en avion, en particulier si vous présentez déjà un autre facteur de risque.

Certaines pathologies ou certains troubles peuvent augmenter le risque de caillots sanguins. Il s’agit notamment de troubles de la coagulation sanguine de type héréditaire, en particulier lorsque vous présentez au moins un autre facteur de risque. Un cancer ou un trouble intestinal inflammatoire peut également augmenter le risque de formation de caillot sanguin. L’insuffisance cardiaque, une condition dans le cadre de laquelle le cœur a du mal à pomper le sang, est également liée à un risque accru de formation de caillots.

Risque lié à une intervention chirurgicale

La thrombose veineuse profonde est un risque majeur lié aux interventions chirurgicales. C’est particulièrement vrai s’il s’agit d’une intervention chirurgicale sur les extrémités inférieures, par exemple une opération de remplacement d’articulation. Si vous subissez une intervention de remplacement d’articulation, votre médecin abordera avec vous le risque de thrombose veineuse profonde lié à cette intervention.

Grossesse et thrombose veineuse profonde (TVP)

Grossesse et thrombose veineuse profonde (TVP)

En raison d’une combinaison de facteurs, la grossesse augmente le risque de thrombose veineuse profonde : une augmentation du taux d’hormones et un ralentissement de la circulation sanguine, la taille de l’utérus étant en augmentation, le retour veineux des extrémités inférieures est limité. Ce risque élevé reste présent pendant environ six semaines après la naissance. Le risque de thrombose veineuse profonde augmente également en cas d’accouchement par césarienne ou d’alitement.

Symptômes

Les symptômes de thrombose veineuse profonde n’interviennent que chez la moitié environ des personnes atteintes de cette condition. Les symptômes courants à surveiller incluent notamment les suivants :

  • gonflement au niveau d’un pied, d’une cheville ou d’une jambe sur un côté ;
  • contraction douloureuse dans la jambe affectée qui débute généralement dans le mollet ;
  • douleur dans le pied ou la cheville ;
  • zone de peau plus chaude au toucher que la peau environnante ;
  • la peau de la zone affectée devient pâle ou rougeâtre ou bleuâtre.

Le diagnostic de thrombose veineuse profonde peut ne pas être connu avant que la personne soit admise aux urgences pour une embolie pulmonaire, une complication mortelle de la thrombose veineuse profonde impliquant l’occlusion d’une artère pulmonaire.

Dangers

Dangers

Il existe un risque d’embolie pulmonaire lorsqu’un caillot sanguin se déplace jusqu’aux poumons et qu’il bloque un vaisseau sanguin. Il peut en résulter des dommages graves pour les poumons et pour d’autres parties du corps. Consultez immédiatement un médecin si vous présentez des signes d’embolie pulmonaire :

  • vertiges ;
  • transpiration.
  • douleur thoracique qui s’aggrave en s’accompagnant de toux et d’inhalation profonde ;
  • respiration rapide ;
  • présence de sang dans les expectorations ;
  • rythme cardiaque élevé.

Traitement

Les traitements de la thrombose veineuse profonde s’attachent à éviter le développement du caillot sanguin. Le traitement a en outre pour objectif de prévenir une embolie pulmonaire et de réduire le risque de formation de caillots supplémentaires.

Traitements médicamenteux

Le médecin pourra vous prescrire des médicaments anticoagulants tels que l’héparine et la warfarine, qui préviennent la formation de caillots sanguins. La taille des caillots existants est limitée au minimum dans toute la mesure du possible, tandis que les risques de formation de caillots supplémentaires sont plus faibles.

Si les médicaments anticoagulants ne font pas effet, ou si vous présentez un cas grave de thrombose veineuse profonde, votre médecin pourra faire appel à des médicaments thrombolytiques. Ces médicaments sont administrés en intraveineuse. Ils ont pour fonction de dissoudre les caillots.

Bas de contention

Le port de bas de contention peut réduire l’enflure et réduire le risque de formation de caillots sanguins. Ils remontent juste en dessous ou au-dessus du genou. Ils se portent en principe tous les jours.

Filtres

Si vous ne pouvez pas prendre d’anticoagulants, il est possible qu’il soit nécessaire de vous placer un filtre à l’intérieur de la veine large abdominale (veine cave). Cette forme de traitement contribue à éviter les embolies pulmonaires en évitant la pénétration de caillots dans les poumons.

Prévention

Il est possible de réduire le risque de thrombose veineuse profonde en effectuant quelques changements de style de vie. Il s’agit notamment de bien contrôler la pression sanguine, d’éviter de fumer et de perdre du poids en cas de surpoids. Le fait de déplacer les jambes lorsque vous avez conservé la position assise pendant un long moment va également contribuer à favoriser la circulation. Le fait de marcher après être resté alité peut prévenir la formation de caillots sanguins. Veillez à bien suivre le traitement anticoagulant qui vous a été prescrit en cas d’intervention chirurgicale, cette précaution ayant pour effet de réduire le risque de formation de caillots ultérieurement.

Voyages et TVP

Voyages et TVP

Votre risque de développer une thrombose veineuse profonde pendant vos déplacements est faible, mais il sera plus élevé si vous restez assis(e) en voiture ou en avion pendant plus de quatre heures de suite. Vous pouvez réduire ce risque en bougeant à intervalles réguliers, par exemple en vous arrêtant régulièrement lors des longs parcours pour sortir de votre véhicule et marcher. Si vous prenez l’avion, le train ou un bus, circulez dans les allées. Étendez vos jambes et vos pieds lorsque vous restez assis(e) ; la circulation sanguine est ainsi correctement maintenue dans les mollets. Ne portez pas de vêtements serrés susceptibles de limiter la circulation sanguine.

Autres articles

Maladie auto-immune : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dosage de potassium : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’endométrite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Complications de l’asthme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Douleur sur le flanc : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Gastro-entérite virale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Des gammes de produits pour vaporisateur à base de cannabis

Claude

Les résultats de la méditation et du yoga dans différentes études

Claude

Empoisonnement à l’acétone : définition, cause, symptômes, traitement

Irene