Image default
Santé

Fibromes : définition, cause, symptômes, traitement

Les fibromes sont des tumeurs anormales qui se développent à l’intérieur de l’utérus d’une femme ou sur celui-ci. Parfois, ces tumeurs deviennent très grosses et peuvent provoquer des douleurs abdominales sévères et des règles très abondantes. Dans d’autres cas, elles ne provoquent aucun signe ni symptôme. Ces tumeurs sont généralement bénignes (non cancéreuses). La cause exacte des fibromes n’est pas connue.

Types

Différents fibromes se développent dans différents sites de l’utérus.

Fibromes intramuraux

Ce type de fibrome apparaît dans la paroi de l’utérus (l’endomètre). Les fibromes intramuraux peuvent grossir considérablement et étendre l’utérus. Selon le bureau des services de la santé féminine des États-Unis (U.S. Health and Human Services Office on Women’s Health), il s’agit du type de fibromes le plus courant et ils sont présents chez environ 70 % des femmes en âge de procréer (HHS, 2008).

Fibromes sous-séreux

Les fibromes sous-séreux se forment à l’extérieur de l’utérus, sur la séreuse. Ils peuvent être suffisamment larges pour que votre utérus semble plus gros d’un côté.

Fibromes pédiculés

Lorsque les tumeurs sous-séreuses développent une tige (une base mince qui supporte la tumeur), elles deviennent des fibromes pédiculés.

Fibromes sous-muqueux

Ce type de tumeur se développe dans la paroi interne (myomètre) de l’utérus. Les tumeurs sous-muqueuses ne sont pas aussi courantes que les autres types mais lorsqu’elles se développent, elles peuvent provoquer des saignements menstruels très importants et des problèmes à concevoir.

Causes

On ne sait pas clairement pourquoi les fibromes se développent, mais plusieurs facteurs peuvent influencer leur formation.

Facteurs hormonaux

L’œstrogène et la progestérone sont les hormones produites par les ovaires. Elles permettent à la paroi utérine de se régénérer durant chaque cycle menstruel et peuvent parfois stimuler la croissance de fibromes.

Antécédents familiaux

Les fibromes ont tendance à être de famille. Si votre mère, votre sœur ou votre grand-mère a des antécédents de cette pathologie, il est possible que vous la développiez aussi.

Grossesse

La grossesse augmente la production d’œstrogène et de progestérone dans le corps. Les fibromes peuvent se développer et croître rapidement pendant que vous êtes enceinte.

Risques

Les femmes sont exposées à un risque plus élevé de développer des fibromes si elles présentent un ou plusieurs des facteurs de risque suivants :

  • grossesse ;
  • antécédents familiaux de fibromes ;
  • âge supérieur à 30 ans ;
  • origine afro américaine ;
  • poids corporel important.

Symptômes

Vos symptômes dépendront de l’endroit et de la taille de la/des tumeur(s) et du nombre de celles-ci. Si votre tumeur est très petite, ou si vous êtes en ménopause, il est possible que vous n’ayez aucun symptôme. Les fibromes peuvent rétrécir durant la ménopause et après.

Autres symptômes possibles des fibromes :

  • saignements importants entre ou pendant les règles avec des caillots de sang ;
  • douleur au bassin et/ou au bas du dos ;
  • augmentation des crampes menstruelles ;
  • augmentation de la fréquence des mictions ;
  • douleur durant les rapports sexuels ;
  • règles qui durent plus longtemps que d’habitude ;
  • pression ou sensation de plénitude au bas du ventre ;
  • gonflement ou élargissement de l’abdomen.

Diagnostic

Vous devrez voir un gynécologue qui pratiquera un examen pelvien. Cet examen est utilisé pour vérifier l’état, la taille et la forme de l’utérus. D’autres tests risquent d’être nécessaires :

Échographie

L’échographie utilise des ondes sonores à haute fréquence pour produire des images de l’utérus sur un écran. Cela permet au médecin de voir les structures internes et la présence de tous fibromes. Une échographie endovaginale, par laquelle une sonde est insérée dans le vagin, peut fournir des images plus claires étant donné qu’elle est plus proche de l’utérus.

IRM pelvienne

Ce test d’imagerie en profondeur produit des images de l’utérus, des ovaires et d’autres organes pelviens.

Traitement

Votre médecin mettra au point un plan de traitement basé sur votre âge, la taille de votre/vos fibrome(s) et sur votre santé globale. Vous pourrez recevoir une association de traitements.

Traitements médicamenteux

Des médicaments pour réguler vos taux d’hormones peuvent être prescrits de façon à rétrécir les fibromes. Les inhibiteurs de la gonadotrophine (GnRH), tels que leuprolide (Lupron), vont faire baisser vos taux d’œstrogène et de progestérone, ce qui interrompra vos règles et fera rétrécir les fibromes.

Un stérilet qui libère de l’hormone progestative, les anti-inflammatoires en vente libre, tels que l’ibuprofène, et les pilules contraceptives peuvent aider à contrôler les saignements et la douleur provoqués par les fibromes, mais ne peuvent pas les faire rétrécir ni les éliminer.

Chirurgie

Une opération pour retirer les tumeurs très grosses ou multiples (myomectomie) peut être pratiquée. Une myomectomie abdominale implique une large incision dans l’abdomen pour accéder à l’utérus et retirer les fibromes. L’opération peut être également effectuée par laparoscopie, au moyen de quelques petites incisions par lesquelles les outils chirurgicaux et une caméra sont insérés.

Votre médecin pourra pratiquer une hystérectomie (retrait de l’utérus) si votre état s’aggrave, ou si aucun autre traitement ne fonctionne. Toutefois, cela signifie que vous ne pourrez plus avoir d’enfants à l’avenir.

Procédures à effraction minimale

Une intervention chirurgicale nouvelle et à effraction minimale est le traitement par ultrasons focalisés. Vous serez allongée à l’intérieur d’une machine à IRM spéciale permettant de visualiser l’intérieur de votre utérus. Des ondes sonores de haute fréquence, à haute énergie sont dirigées vers les fibromes pour les détruire.

De même, la myolyse fait rétrécir les fibromes au moyen d’un courant électrique ou d’un laser, tandis que la cryomyolyse gèle les fibromes. L’ablation de l’endomètre implique l’insertion d’un instrument spécial dans l’utérus pour détruire la paroi utérine au moyen de la chaleur, d’un courant électrique, d’eau chaude ou de micro-ondes.

Pronostic

Votre pronostic dépendra de la taille et de l’endroit où se trouvent vos fibromes. S’ils sont petits ou qu’ils ne produisent pas de symptômes, les fibromes n’ont pas forcément besoin de traitement. Si vous êtes enceinte et que vous avez des fibromes, ou si vous tombez enceinte et que vous avez des fibromes, votre médecin surveillera soigneusement votre état. Dans la plupart des cas, les fibromes ne posent pas de problème durant la grossesse. Prévenez votre médecin si prévoyez d’être enceinte et que vous avez des fibromes.

Autres articles

Verrues génitales : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment choisir ses lentilles ?

Emmanuel

Orchite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hyperémèse gravidique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Insuffisance rénale chronique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Fractures des os : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie fibro-kystique des seins : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Miction fréquente ou urgente : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Problèmes de langue : définition, cause, symptômes, traitement

Irene