Image default
Santé

Le glaucome : définition, cause, symptômes, traitement

Le glaucome ne représente pas une seule maladie de l’œil, mais plutôt un terme pour désigner plusieurs affections de l’œil qui peuvent endommager le nerf optique. Le nerf optique est le nerf qui fournit les informations visuelles de vos yeux à votre cerveau. Le glaucome est généralement (mais pas toujours) le résultat d’une pression anormalement élevée à l’intérieur de l’œil. Au fil du temps, l’augmentation de cette pression peut éroder les tissus du nerf optique, ce qui peut entraîner une perte de vision ou même une cécité. S’il est pris à temps, il est possible d’empêcher une perte de vision supplémentaire.

Causes

Le fond de l’œil produit en permanence un liquide clair appelé humeur aqueuse. Au fur et à mesure qu’il est produit, ce liquide remplit la partie antérieure de l’œil puis quitte l’œil par le biais de canaux situés dans la cornée et l’iris. Si ces canaux sont bouchés ou partiellement obstrués, la pression naturelle (appelé pression intraoculaire) de l’œil peut augmenter. Lorsque la pression intraoculaire augmente, le nerf optique peut être endommagé, et au fur et à mesure que la lésion sur le nerf progresse, vous pouvez commencer à perdre la vue dans cet œil.

Les raisons qui font augmenter la pression de l’œil ne sont pas toujours connues. Toutefois, les médecins pensent qu’un ou plusieurs de ces facteurs peuvent jouer un rôle :

  • les gouttes de dilatation des pupilles
  • une évacuation bloquée ou restreinte à l’intérieur de l’œil
  • les médicaments tels que les corticostéroïdes
  • une circulation sanguine médiocre ou réduite vers le nerf optique
  • une tension artérielle élevée ou une hypertension

Types

Il existe cinq types majeurs de glaucome. Ils sont :

Le glaucome à angle ouvert ou glaucome chronique

Le glaucome à angle ouvert ne présente aucun signe ou symptômes, si ce n’est une perte progressive de la vue. Cette perte peut être tellement lente que votre vue aura subi des lésions irréparables avant que tout signe ne devienne apparent ; selon le Centre national d’information en biotechnologies (NC BI), il s’agit du type de glaucome le plus courant. (NCBI, 2011)

Le glaucome à angle fermé

Si la circulation de l’humeur aqueuse est soudainement bloquée, l’accumulation rapide de liquide peut entraîner une augmentation sévère, rapide et douloureuse de la pression oculaire. Un glaucome à angle fermé représente une urgence médicale, et vous devez contacter votre médecin immédiatement si vous commencez à avoir des symptômes, tels qu’une douleur intense, des nausées et des troubles de la vision.

Le glaucome congénital

Les enfants qui naissent avec un glaucome congénital ont un défaut à l’angle de l’œil qui ralentit ou empêche l’évacuation normale des fluides. Le glaucome congénital se présente généralement avec des symptômes tels que des yeux vitreux, une production lacrymale excessive ou une sensibilité à la lumière. Le glaucome congénital peut être héréditaire.

Le glaucome secondaire

Le glaucome secondaire est souvent un effet secondaire d’une blessure ou d’une autre affection oculaire, tels que la cataracte ou les tumeurs oculaires. Les médicaments tels que les corticostéroïdes peuvent également provoquer ce type de glaucome. Dans de rares cas, une opération de l’œil peut provoquer un glaucome secondaire.

Le glaucome à pression oculaire normale

Dans certains cas, des personnes présentant une pression oculaire normale peuvent développer une lésion du nerf optique. On ignore la cause de cela, toutefois, une sensibilité extrême ou le manque de circulation sanguine vers le nerf optique peuvent être un facteur de ce type de glaucome.

Risques

Le glaucome est la deuxième cause majeure de cécité aux États-Unis. D’après le NCBI, les facteurs de risque du glaucome incluent :

L’âge

Les personnes de plus de 60 ans présentent un risque accru de glaucome, et le risque de glaucome augmente légèrement avec chaque année d’âge supplémentaire. Si vous êtes d’origine afro-américaine, l’augmentation de ce risque débute à l’âge de 40 ans.

L’ethnicité

Les Afro-américains ou les personnes descendantes d’Afrique sont nettement plus susceptibles de développer un glaucome que les personnes de race blanche. Les personnes d’origine asiatique présentent un risque plus élevé de glaucome à angle fermé, et les personnes d’origine japonaise présentent un risque accru de développer un glaucome à faible pression oculaire.

Les problèmes oculaires

Une inflammation oculaire chronique et des cornées minces peuvent entraîner l’augmentation de la pression oculaire. Une blessure physique ou un traumatisme à l’œil, tel qu’un coup reçu dans l’œil, peuvent également entraîner l’augmentation de la pression oculaire.

Les antécédents familiaux

Certains types de glaucome sont héréditaires. Si l’un de vos parents ou grands-parents a souffert d’un glaucome à angle ouvert, vous présentez un risque plus élevé de développer également cette pathologie.

Les antécédents médicaux

Les personnes qui ont du diabète ou celles qui ont une hypertension artérielle et une maladie cardiaque présentent un risque plus élevé de développer un glaucome.

L’utilisation de certains médicaments

L’usage de corticostéroïdes pendant des périodes prolongées peut augmenter votre risque de développer un glaucome secondaire. (NCBI, 2011)

Symptômes

Le type le plus courant de glaucome, à angle ouvert primaire, ne présente aucun signe ou symptôme si ce n’est une perte progressive de la vue. De ce fait, il est important de subir des examens annuels de l’œil chez votre ophtalmologue de façon à surveiller tout changement dans votre vue.

Le glaucome aigu à angle fermé représente un cas d’urgence. Si vous ressentez l’un quelconque des signes et symptômes suivants, veuillez consulter immédiatement votre médecin :

  • douleur intense à l’œil
  • nausées ou vomissements
  • rougeur de l’œil
  • troubles visuels soudains
  • perception de halos colorés autour des lumières
  • troubles de la vue

Diagnostic

Pour diagnostiquer un glaucome, votre ophtalmologue ou votre médecin devra effectuer un examen complet de l’œil. Il/elle vérifiera des signes de détérioration, notamment de tissus nerveux. Il/elle pourra également avoir recours à l’un des tests et procédures suivants :

Examen détaillé des antécédents du patient

Votre médecin voudra connaître quels symptômes vous avez ressentis et si vous avez des antécédents personnels ou familiaux de glaucome. Il/elle examinera également votre état de santé générale afin de déterminer si toute autre pathologie pourrait avoir un impact sur votre santé oculaire, telles que le diabète ou l’hypertension.

La tonométrie

Cette catégorie de tests mesure la pression oculaire interne.

La pachymétrie

Les personnes qui ont des cornées minces présentent un risque accru de développer un glaucome. Un test de pachymétrie peut indiquer à votre médecin si vos cornées sont plus minces que la moyenne.

La périmétrie

Ce test, également connu comme examen du champ visuel, indique à votre médecin si un glaucome affecte votre vue en mesurant votre vision périphérique (de côté) et centrale.

Surveillance du nerf optique

Si votre médecin souhaite surveiller les changements progressifs sur votre nerf optique, il/elle pourra prendre des photographies du nerf optique pour mener une comparaison côte à côte.

Traitement

L’objectif du traitement du glaucome est de réduire la pression intraoculaire de façon à stopper toute perte supplémentaire de la vue. Généralement, les médecins commenceront le traitement avec des gouttes ophtalmologiques. Si elles ne fonctionnent pas ou si un traitement plus poussé est nécessaire, votre médecin pourra suggérer l’un des traitements suivants :

Médicaments

Il existe plusieurs médicaments conçus pour réduire la pression intraoculaire. Ces médicaments se présentent sous forme de gouttes oculaires ou de comprimés. Votre médecin pourra prescrire l’un d’entre eux ou un mélange des deux.

La chirurgie

Si un canal bloqué ou lent provoque une augmentation de la pression intraoculaire, votre médecin pourra suggérer une opération pour créer un canal de drainage des fluides ou pour détruire les tissus qui sont responsables de l’augmentation des fluides.

Le traitement du glaucome à angle fermé est différent. Ce type de glaucome est une urgence médicale et exige un traitement immédiat afin de réduire la pression oculaire dès que possible. Les médicaments sont généralement la première intention de traitement. Une procédure laser appelée iridotomie périphérique au laser peut également être effectuée : cette procédure crée de petits trous dans l’iris pour permettre une augmentation de la circulation des fluides.

Glaucome et cécité

Glaucome et cécité

Si l’augmentation de la pression intraoculaire peut être stoppée et ramenée à la normale, la perte de vision peut être diminuée, voire stoppée. Toutefois, étant donné qu’il n’y a pas de guérison du glaucome, il est possible que vous ayez besoin d’un traitement à vie pour pouvoir régler la pression intraoculaire. Malheureusement, la perte de vision suite à un glaucome ne peut pas être restaurée.

Prévention

La meilleure façon de déceler tout type de glaucome est d’effectuer une visite ophtalmologique chaque année. Prenez rendez-vous avec un ophtalmologue. Des tests simples effectués durant une visite ophtalmologique peuvent aider à déceler toute lésion due à un glaucome avant qu’il ne progresse et ne commence à attaquer votre vue.

Autres articles

La lordose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Ce qu’il faut savoir sur le cancer de la prostate

Odile

Syphilis : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Infection chronique des voies urinaires : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Tout savoir sur le métier d’infirmier

Tamby

Causes de l’insomnie : définition, symptômes, traitement

Irene

Gelure : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La colite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

10 super aliments à intégrer à votre régime alimentaire pour être en bonne santé

Emmanuel