Image default
Santé

Empoisonnement à l’acétone : définition, cause, symptômes, traitement

Il se produit quand la quantité d’acétone dans le corps est supérieure à celle que le foie est capable de décomposer. L’acétone est un liquide clair qui donne son odeur particulière au dissolvant pour vernis à ongles. Quand elle est exposée à l’air, elle s’évapore rapidement et reste extrêmement inflammable, ce qui la rend dangereuse à utiliser à proximité d’une flamme nue. Des centaines de produits ménagers contiennent de l’acétone, y compris l’encaustique, l’alcool à friction et le vernis à ongles. Malgré sa présence dans des centaines de produits courants. l’incidence d’empoisonnement à l’acétone est très faible. Il est possible d’en ingérer jusqu’à 200 ml sans conséquences graves pour le corps. C’est parce que le foie est capable de décomposer l’acétone en éléments chimiques utilisables par le corps. La source de l’acétone n’est pas toujours externe. Le corps produit de l’acétone quand il décompose les graisses, par conséquent vous aurez plus d’acétone dans le corps si vous suivez un régime pauvre en graisse. L’empoisonnement à l’acétone peut être provoqué par des maladies métaboliques, l’inanition ou la surexposition chimique. Les symptômes de l’empoisonnement à l’acétone comprennent les maux de tête, les vertiges et, dans de rares cas, la mort. En cas d’ingestion d’acétone, le pompage d’estomac peut servir de traitement. Dans d’autres cas, la respiration par la bouche éliminera l’acétone du sang par les poumons.

Symptômes

L’empoisonnement à l’acétone est rare. Le corps est capable de décomposer de grandes quantités d’acétone naturellement. Par conséquent, pour qu’une surexposition se produise, de très grandes quantités doivent être produites, ingérées ou inhalées. Les symptômes légers d’empoisonnement à l’acétone comprennent :

  • maux de tête
  • trouble de l’élocution
  • état léthargique

Les symptômes graves sont très rares et comprennent :

  • coma
  • stupeur profonde
  • décès

Causes

Chaque jour, le corps décompose les lipides en molécules organiques appelées cétones. Ces cétones contiennent de l’acétone et se déplacent dans la circulation sanguine avant d’être décomposées dans le foie. L’empoisonnement à l’acétone peut se produire quand une quantité anormalement élevée de cétones est présente. C’est une pathologie appelée acidocétose. Les maladies métaboliques, comme le diabète sucré (types 1 et 2), peuvent provoquer l’acidocétose. En cas de sous-alimentation extrême, les stocks de glucides sont vidés et le corps commence à décomposer ses graisses stockées en cétones. Le foie ne peut pas traiter tant de cétones, et les niveaux de ces substances deviennent dangereusement élevés. L’empoisonnement à l’acétone peut avoir d’autres causes, notamment :

  • l’ingestion d’alcool à friction à des fins d’intoxication
  • la surexposition à certaines peintures dans des espaces clos
  • l’ingestion de dissolvant pour vernis à ongles

Diagnostic

L’empoisonnement à l’acétone a un symptôme inhabituel qui aide à le diagnostiquer : l’haleine du patient a une odeur fruitée causée par toutes les cétones présentes dans son sang. Il est difficile de faire des tests pour le dosage de l’acétone du fait qu’elle est naturellement présente dans le corps. Les médecins s’appuient sur des niveaux élevés d’acétone et de cétones, ainsi que des symptômes physiques pour prononcer un diagnostic. Les tests permettant d’aider à diagnostiquer l’empoisonnement à l’acétone comprennent :

  • analyse d’urine pour détecter la présence de cétones (dans des circonstances normales, elles sont absentes de l’urine)
  • analyse de sang pour vérifier les taux de cétones dans le sang
  • dépistage toxicologique pour déterminer quelles substances chimiques toxiques sont présentes dans le corps

Traitement

Les patients souffrant d’empoisonnement à l’acétone ont souvent une haleine fruitée car l’exhalation est une façon dont le corps se débarrasse de l’acétone. Une façon de traiter l’empoisonnement à l’acétone est l’administration d’oxygène. Le ratio entre la concentration d’acétone dans le sang et celle dans les alvéoles des poumons est de 330. Cela signifie que 330 litres d’air doivent être exhalés et remplacés par de l’air propre pour éliminer l’acétone contenue dans un litre de sang (Ramu et al., 1978). (Le corps adulte moyen contient de cinq à six litres de sang) C’est un moyen efficace de retirer l’acétone du sang. Cependant, l’élimination de l’acétone par les poumons peut apporter la guérison en quelques jours ou semaines.

Quand de grandes quantités d’acétone ont été ingérées, ne provoquez pas de vomissement. L’acétone est nocive à la peau de la bouche et à la muqueuse de l’œsophage. Le traitement habituel est de pomper l’estomac. Cette intervention se fait en plaçant un tube dans la gorge et en le faisant descendre jusqu’à l’estomac. De petites quantités d’eau ou de solution saline sont pompées dans l’estomac et ressorties par aspiration.

Cela se fait jusqu’à la disparition de toute acétone. La procédure de pompage d’estomac augmente le risque de pneumonie par aspiration, qui se produit quand de l’eau est accidentellement pompée dans les poumons au lieu de l’estomac. Le patient peut se noyer quand le liquide remplit ses poumons.

Prévention

En cas de trouble métabolique comme le diabète, assurez-vous de suivre les instructions de votre médecin en ce qui concerne votre régime alimentaire, les médicaments et votre mode de vie. Si vous constatez que vos symptômes évoluent, contactez le médecin pour de possibles ajustements à votre traitement. Ceci permettra de contrôler les sources internes de l’acétone.

L’acétone de source externe peut entrer dans le corps de quatre façons différentes :

  • respiration : l’inhalation d’acétone provenant de produits comme le vernis à ongles ou le diluant pour peinture
  • contact oculaire : de l’acétone est éclaboussée dans l’œil
  • toucher : renversement d’acétone sur la peau
  • ingestion : boire accidentellement ou volontairement de l’acétone

La prévention de l’exposition à l’acétone est une question de simples précautions ; il faut notamment :

  • bien ventiler toute pièce où vous utilisez des produits contenant de l’acétone
  • porter un masque de protection quand la ventilation est mauvaise
  • porter des lunettes de sécurité pour empêcher le contact oculaire avec de l’acétone
  • garder les enfants à distance des bouteilles de liquides contenant de l’acétone
  • garder l’acétone loin des flammes

Effets

Effets

De petites quantités d’acétone ne vous nuiront pas. Cependant, la respiration de grandes quantités en peu de temps peur irriter le nez, la gorge, les poumons et les yeux. Cela peut provoquer des maux de tête, des vertiges, de la confusion, un pouls rapide, la nausée, des vomissements, la perte de connaissance et potentiellement le coma. Avaler de grandes quantités peut endommager la peau de la bouche et provoquer un évanouissement. Il a été démontré chez l’animal que l’exposition à long terme à l’acétone provoque des lésions rénales, hépatiques et nerveuses. On ne sait pas si ces effets sont les mêmes chez l’humain. On ne sait pas encore si l’acétone peut causer le cancer.

Autres articles

Saignement dans la colonne vertébrale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment choisir ses lentilles ?

Emmanuel

Diminution du nombre de plaquettes sanguines (thrombocytopénie) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Anémie mégaloblastique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traumatisme cervical ou  » coup du lapin  » : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hyperémèse gravidique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Urgences dues à la chaleur : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Troubles des globules sanguins : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Thrombose veineuse profonde : définition, cause, symptômes, traitement

Irene