Image default
Santé

L’épididymite : définition, cause, symptômes, traitement

L’épididymite est une inflammation de l’épididyme, un canal situé à l’arrière des testicules. Ce canal stocke et transporte le liquide séminal.

L’épididymite intervient le plus souvent chez les hommes âgés de 19 à 35 ans et est une cause fréquente d’hospitalisation militaire.

L’épididymite est causée par une infection, généralement bactérienne, ou par une infection sexuellement transmise. Cette affection s’améliore généralement avec les antibiotiques.

Risques

L’épididymite peut être causée par une infection non sexuelle, telle que les infections du conduit urinaire et les infections de la prostate. Toutefois, la cause la plus courante d’épididymite est une infection sexuellement transmise (IST) – notamment la gonorrhée et les Chlamydia.

Les facteurs de risque incluent :

  • rapports sexuels non protégés ;
  • problèmes structurels du conduit urinaire ;
  • récente opération du conduit urinaire ;
  • utilisation d’une sonde urinaire ;
  • hypertrophie de la prostate qui provoque un blocage de la vessie ;
  • utilisation d’un médicament pour le cœur, l’amiodarone ;
  • non-circoncision ;
  • levage de lourdes charges ou efforts intenses ;
  • tuberculose.

Symptômes

L’épididymite peut commencer avec quelques symptômes seulement. Sans traitement, les symptômes ont tendance à s’aggraver.

Les symptômes incluent :

  • fièvre peu élevée ;
  • frissons ;
  • douleurs dans la zone pelvienne ;
  • pression dans les testicules ;
  • scrotum douloureux et enflé ;
  • scrotum rouge et chaud ;
  • douleur et sensibilité dans les testicules ;
  • ganglions lymphatiques enflés à l’aine ;
  • douleurs en urinant ou en allant à la selle ;
  • besoin d’uriner urgent et fréquent ;
  • douleur pendant les rapports et l’éjaculation ;
  • écoulement ;
  • sang dans le sperme.

Tests

Tests

Si vous ressentez des symptômes d’épididymite, votre médecin effectuera d’abord un examen physique complet. Il examinera tout gonflement des testicules, des ganglions lymphatiques dans la région de l’aine, et tout écoulement du pénis. S’il y a écoulement, votre médecin utilisera un écouvillon pour faire un prélèvement et faire des analyses pour les IST.

Si votre médecin soupçonne que l’épididymite est provoquée par une hypertrophie de la prostate, il effectuera un toucher rectal. Il pourra également prescrire d’autres analyses. Une numération globulaire complète indiquera à votre médecin s’il y a une infection dans votre système.

Votre médecin pourra également demander un échantillon d’urine. Les résultats de l’analyse d’urine peuvent indiquer des infections du conduit urinaire et des IST.

Des tests d’imagerie peuvent écarter d’autres pathologies, telles que la torsion testiculaire (une torsion du cordon spermatique). Votre médecin pourra également prescrire une échographie, qui utilise les ondes sonores pour créer une image des structures du corps. Grâce à ce test, votre médecin sera en mesure de voir toute torsion testiculaire et autres tumeurs des testicules.

Si votre médecin prescrit un scanner testiculaire, qui est un type de scanner nucléaire, on vous demandera de boire une petite quantité de substance radioactive. Votre médecin passera votre corps au scanner au moyen de caméras qui détectent la substance radioactive. Cela lui donne des informations sur la circulation sanguine dans vos testicules, ce qui peut aider à diagnostiquer une torsion testiculaire ou une épididymite.

Traitement

Le traitement implique le fait de traiter l’infection sous-jacente et de soulager les symptômes. Les traitements courants incluent :

  • antibiotiques ;
  • antalgiques ;
  • médicaments anti-inflammatoires ;
  • repos ;
  • cryothérapie (application de compresses froides sur le scrotum) ;
  • élévation du scrotum ;
  • port d’un suspensoir testiculaire de soutien ;
  • abstinence de rapports sexuels.

Il est important que vous terminiez tous les antibiotiques qui vous ont été prescrits pour traiter l’infection. Vous devrez consulter à nouveau votre médecin une fois que vous aurez terminé le traitement pour garantir que l’infection a disparu.

Généralement, ces méthodes de traitement réussissent bien. Toutefois, dans certains cas, un traitement plus invasif est nécessaire.

En cas d’abcès (poche de pus) le médecin pourra drainer l’abcès au moyen d’une aiguille.

La chirurgie est une solution si les autres traitements n’ont pas fonctionné. Cela implique le retrait de tout ou partie de l’épididyme. Le traitement chirurgical peut également être nécessaire pour corriger tous défauts physiques qui peuvent avoir causé l’épididymite.

Pronostic

La plupart des cas d’épididymite sont bien traités aux antibiotiques. Toutefois, il existe des complications possibles si l’infection n’est pas traitée. Ces complications sont rares mais peuvent prendre les formes suivantes :

  • épididymite chronique ;
  • atrophie (rétrécissement) des testicules ;
  • fistule (canal anormal) dans le scrotum ;
  • infarctus testiculaire (mort du tissu testiculaire) ;
  • infertilité.

Autres articles

Accident vasculaire cérébral (AVC) – vue d’ensemble : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Plonger dans les bras de Morphée au sein d’une literie adaptée

Tamby

Soins dentaires : découvrez les centres dentaires Excell Santé à Paris

administrateur

Complications de la polyarthrite rhumatoïde

Irene

Anémie mégaloblastique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Déficits immunitaires : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le syndrome des ovaires polykystiques : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment choisir une assurance santé ?

Claude

L’approche Beljanski : une solution offrant de meilleures perspectives aux personnes souffrant d’un cancer

Odile