Image default
Santé

Douleurs de la nuque et du cou : définition, cause, symptômes, traitement

Votre cou (colonne cervicale) est constitué de vertèbres allant du crâne à la partie supérieure du torse. Les disques cervicaux absorbent les chocs entre les os. Les os, ligaments et muscles de votre cou soutiennent votre tête et permettent les mouvements. Toute anomalie, inflammation ou lésion peut être source de douleur ou de raideur.

De nombreuses personnes éprouvent occasionnellement des douleurs ou raideurs de la nuque et du cou. Dans de nombreux cas, celles-ci sont dues à une mauvaise position, à une usure normale ou à une utilisation excessive. Il arrive qu’une douleur de la nuque et du cou soit la conséquence d’une chute, d’un sport de contact ou d’un coup de fouet cervical (coup du lapin).

La plupart du temps, une douleur du cou ne correspond pas à une pathologie grave et elle peut être soulagée en quelques jours. Dans certains cas, une douleur de la nuque et du cou peut indiquer une lésion ou une maladie requérant des soins médicaux. Lorsqu’une douleur de la nuque et du cou perdure au-delà d’une semaine ou s’accompagne d’autres symptômes, consultez sans délai un médecin.

Causes

Les douleurs et raideurs de la nuque et du cou peuvent découler de multiples causes.

Tension et élongations musculaires

Celles-ci sont généralement dues à des activités et comportements des types suivants :

  • une mauvaise posture ;
  • le fait de travailler trop longtemps à un bureau sans changer de position ;
  • le fait de dormir dans une mauvaise position ;
  • un faux mouvement du cou durant une séance d’exercice.

Lésion

Le cou est particulièrement vulnérable aux lésions, notamment en cas de chute, d’accident de la circulation ou sportif, lorsque les muscles et ligaments du cou sont contraints d’effectuer des mouvements excédant leur amplitude normale. En cas de dislocation ou de fracture du cou, il peut arriver que la moelle épinière soit également endommagée. Une lésion du cou causée par un mouvement brutal de la tête est appelée coup de fouet cervical (ou coup du lapin).

Maladies et pathologies

L’arthrite est source de douleur, de gonflement des articulations et de déformations osseuses. Lorsque ces manifestations se produisent au niveau de la tête et du cou, il peut en résulter des douleurs de la nuque et du cou.

L’ostéoporose fragilise les os et peut causer de petites fractures.

La fibromyalgie cause des douleurs musculaires dans le corps.

Le vieillissement peut entraîner une dégénérescence des disques cervicaux (spondylose), ce qui réduit l’espace entre les vertèbres et accroît le stress sur les articulations. Lorsqu’un disque fait saillie, il peut accroître la pression sur la moelle épinière ou les racines nerveuses. On appelle cela une hernie discale ou un disque intervertébral hernié.

Un canal lombaire étroit (ou sténose du canal vertébral) survient lorsque la colonne vertébrale se rétrécit, ce qui entraîne une pression sur la moelle épinière. Cette pathologie peut être imputable à une inflammation à long terme causée par l’arthrite ou à d’autres causes.

Symptômes de crise cardiaque :

  • un essoufflement ;
  • transpiration ;
  • nausées ;
  • vomissements ;
  • douleur du bras, de la mâchoire ou du cou.

En cas de douleur du cou et si vous présentez d’autres symptômes de crise cardiaque, appelez immédiatement les secours.

La méningite est une inflammation de la membrane mince qui enveloppe le cerveau et la moelle épinière. Une raideur de la nuque s’accompagne d’ordinaire de fièvre et de violents maux de tête. La méningite peut être mortelle et constitue une urgence médicale. Si vous présentez des symptômes de méningite, consultez immédiatement un médecin.

Il arrive également, bien que rarement, qu’une raideur ou douleur de la nuque et du cou soient la conséquence d’anomalies congénitales, en plus des infections, abcès, tumeurs ou cancers de la moelle épinière.

Soins à domicile

Soins à domicile

Si vous souffrez d’une légère raideur ou douleur de la nuque et du cou, vous pouvez la soulager en prenant les mesures suivantes :

  • Au cours des premiers jours, appliquez de la glace. Par la suite, remplacez la glace par la chaleur, avec un coussinet chauffant ou une compresse chaude, ou en prenant des douches chaudes.
  • Prenez des antidouleurs en vente libre, tels que l’ibuprofène ou le paracétamol.
  • Interrompez votre pratique sportive durant quelques jours, tenez-vous éloigné(e) des activités susceptibles d’aggraver vos symptômes et abstenez-vous de soulever des charges lourdes. Reprenez progressivement vos activités normales au fur et à mesure que les symptômes s’atténuent.
  • Exercez votre cou quotidiennement. Inclinez doucement votre tête d’un côté et de l’autre, puis de l’avant vers l’arrière et vice versa.
  • Veillez à votre posture.
  • Évitez de tenir le téléphone entre dans le creux de votre cou, entre votre épaule et votre oreille.
  • Changez souvent de position. Ne restez pas debout ou assis(e) trop longtemps dans la même position.
  • Faites-vous masser le cou doucement.
  • Utilisez un oreiller spécial pour dormir.
  • N’utilisez pas de support ou collier cervical sans l’accord de votre médecin. Lorsqu’ils ne sont pas utilisés convenablement, ils peuvent aggraver le problème.

Consulter un médecin

Consulter un médecin

Si les symptômes sont toujours présents au bout d’une semaine, consultez votre médecin. Consultez également un médecin lorsque :

  • vous éprouvez une douleur violente du cou sans cause apparente ;
  • vous décelez une grosseur au niveau de votre cou ;
  • vous êtes atteint(e) d’une fièvre ;
  • vous souffrez de maux de tête ;
  • vous découvrez des ganglions enflés ;
  • vous êtes atteint(e) de nausées et vomissements ;
  • vous avez des difficultés à déglutir ou respirer ;
  • vous éprouvrez une sensation de faiblesse ;
  • vous constatez un engourdissement et des picotements ;
  • vous éprouvez une douleur radiante descendant dans vos bras ou jambes ;
  • vous ne pouvez plus bouger les bras ou les jambes ;
  • vous ne pouvez plus toucher votre thorax avec votre menton ;
  • vous connaissez un dysfonctionnement de la vessie ou intestinal.

Si vous avez été impliqué(e) dans un accident ou êtes tombé(e) et si vous ressentez des douleurs de la nuque ou du cou, consultez sans délai votre médecin.

Traitement

Votre médecin procède à un examen physique et étudie vos antécédents médicaux complets. Soyez prêt(e) à lui communiquer des détails sur vos symptômes, les médicaments et compléments délivrés sur ordonnance et en vente libre que vous prenez, et les lésions que vous avez pu subir ou les accidents dans lesquels vous avez été impliqué(e) récemment (même si ces éléments semblent sans rapport).

Le traitement des douleurs de la nuque et du cou dépend du diagnostic. Tests employés pour identifier l’origine des douleurs de la nuque et du cou :

  • analyse de sang ;
  • radiographie ;
  • Tomodensitogramme/scanner ;
  • imagerie par résonance magnétique (IRM) ;
  • électromyographie (EMG) (test destiné à contrôler la santé des muscles et des nerfs qui les contrôlent) ;
  • ponction lombaire (rachicentèse).

En fonction des résultats de ces tests, votre médecin pourra vous adresser à un spécialiste. Traitement des douleurs de la nuque et du cou :

  • thérapie froid/chaleur ;
  • exercice, assouplissements et physiothérapie ;
  • analgésique ;
  • injections de corticostéroïdes ;
  • relaxants musculaires ;
  • collier cervical ;
  • traction ;
  • antibiotiques (en cas d’infection) ;
  • traitement hospitalier (lorsqu’une pathologie telle que la méningite ou une crise cardiaque en est la cause) ;
  • chirurgie (rare).

Thérapies alternatives : acupuncture, chiropraxie, massages et neurostimulation transcutanée. Pour chacune de ces méthodes, assurez-vous que le praticien est un professionnel habilité à exercer.

Autres articles

Maladie cardiovasculaire hypertensive : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Entérocolite nécrosante néonatale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Accident vasculaire cérébral (AVC) – vue d’ensemble : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Tout savoir sur la prise de CBD

Emmanuel

Des gammes de produits pour vaporisateur à base de cannabis

Claude

Plonger dans les bras de Morphée au sein d’une literie adaptée

Tamby

Examens de dépistage du cancer du sein : Auto-examens, tests de dépistage, mammographie et autres

Irene

Vaccins pour les bébés et les jeunes enfants

Irene

Le thermomètre frontal, l’accessoire indispensable pour votre sécurité

administrateur