Image default
Non classé

Symptômes de cancer du poumon : définition, cause, symptômes, traitement

Les symptômes ne se manifestent généralement pas aux stades précoces du cancer du poumon mais apparaissent au fur et à mesure que la maladie progresse. Il est important de prendre note du fait que cette liste de symptômes n’indique pas nécessairement un cancer du poumon. Si vous en faites l’expérience, contactez votre prestataire de soins pour un diagnostic clair. Symptômes courants du cancer du poumon :

Toux

La toux est un effort du corps pour tenter d’expulser un irritant de la gorge ou des voies aériennes en poussant une bouffée d’air dans les poumons. Une toux intense, persistante ou qui s’aggrave systématiquement peut être un signe de cancer du poumon et doit être étudiée de manière plus approfondie. Si votre toux contient du sang ou des mucosités et du mucus comportant des traces de sang, contactez immédiatement votre médecin.

En savoir plus sur d’autres causes de toux.

Essoufflement (dyspnée)

Il arrive que cette sensation soit décrite comme une impression d’étroitesse ou d’écrasement de la cage thoracique. La diffusion du cancer du poumon peut entraîner le blocage des principales voies respiratoires ou l’accumulation de fluide autour des poumons (épanchement pleural), qui à leur tour sont sources d’essoufflement.

Identifiez d’autres causes d’essoufflement.

Respiration sifflante

Une respiration sifflante est un sifflement aigu qui survient lorsque vous respirez. Il résulte du rétrécissement des voies respiratoires qui peut être la conséquence d’une tumeur.

En savoir plus sur d’autres causes de la respiration sifflante.

Enrouement ou changement de la voix

Normalement, vos cordes vocales produisent des sons en s’ouvrant et en se fermant, ce qui entraîne des vibrations. Si un cancer du poumon gagne la gorge, les cordes vocales deviennent irritées et enflammées, ce qui entraîne un changement ou un enrouement de la voix.

Identifiez d’autres causes d’enrouement.

Fatigue chronique

La fatigue est une sensation d’épuisement permanent. Avec une pathologie comme le cancer du poumon, votre corps est soumis à des attaques constantes et lutte constamment pour tenter de combattre la maladie et se guérir. Cet effort peut vous vider de votre énergie et vous laisser épuisé(e) et démotivé(e).

En savoir plus sur d’autres causes de fatigue.

Fièvre

La fièvre indique qu’il se passe quelque chose d’anormal dans votre corps. Lorsque vous êtes malade, votre température s’élève au-dessus des 37 °C (98,6° F) normaux du corps afin de minimiser la déperdition de chaleur et de combattre l’infection. Si la fièvre ne disparaît pas en quelques jours, contactez votre médecin.

Identifiez d’autres causes de fièvre.

Tuméfaction (œdème)

Lorsque de petits vaisseaux sanguins (capillaires) du corps sont endommagés ou soumis à une pression, il en résulte une suppuration de fluide. Les reins réagissent en retenant de l’eau et du sel pour compenser la perte. Cet excédant de fluide entraîne une suppuration accrue des vaisseaux capillaires. Les ganglions lymphatiques éliminent l’excédent de fluide du corps. Une tumeur cancéreuse du poumon peut bloquer ou endommager les ganglions lymphatiques et les empêcher de faire leur travail, ce qui se traduit par un gonflement du cou, du visage et des bras.

Identifiez d’autres causes de gonflement.

Autres symptômes de cancer du poumon

  • Douleurs des épaules ou dorsales
  • Douleurs thoraciques permanentes
  • Infections pulmonaires fréquentes ou récurrentes (par exemple, pneumonie et bronchite)
  • Perte de poids non intentionnelle
  • Perte d’appétit
  • Maux de tête

D’autres symptômes associés au cancer du poumon peuvent survenir lorsque la maladie a gagné diverses parties du corps (métastasé). Il s’agit notamment :

  • de douleurs osseuses et articulaires ;
  • de vertiges ou d’attaques ;
  • de pertes d’équilibre ou de mémoire ;
  • d’un jaunissement des yeux et de la peau (jaunisse) ;
  • d’une faiblesse ou d’un engourdissement des bras et des jambes ;
  • de caillots sanguins ;
  • de grosseurs situées à proximité de la surface de la peau, et notamment situés à proximité de ganglions lymphatiques.

Il arrive qu’en s’étendant, le cancer du poumon atteigne un nerf, entraînant l’apparition d’un groupe de symptômes (appelé syndrome).

Syndrome de Claude Bernard-Horner

Le syndrome de Claude Bernard-Horner survient lorsqu’une tumeur se forme dans la partie supérieure du poumon, endommageant ainsi un nerf, ce qui est cause de violentes douleurs du cou ou des épaules. Autres symptômes du syndrome de Claude Bernard-Horner :

  • une paupière tombante ou faible (ptose) ;
  • un diamètre de pupille plus petit du même œil ;
  • une moindre sudation ou un arrêt de la sudation du même côté du visage (anhidrose).

Syndrome paranéoplasique

Certains cancers du poumon peuvent être cause d’un syndrome paranéoplasique, qui survient lorsque le cancer produit des substances hormonales qui pénètrent dans le sang et sont cause de problèmes touchant d’autres organes ou tissus. Les causes des symptômes du syndrome paranéoplasique ne sont pas la conséquence directe de cellules cancéreuses, mais sont parfois les premiers symptômes du cancer du poumon. Ces symptômes ne donnent souvent pas lieu à un diagnostic immédiat de cancer du poumon car ils n’affectent pas les poumons.

Autres articles

Septicémie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quelle est l’utilité d’un purificateur d’air en entreprise ?

Emmanuel

Style vestimentaire : quels avantages offre un sac Lancaster 

Emmanuel