Image default
Santé

Diarrhée chronique chez les nourrissons et/ou les nourrissons en bas âge : définition, cause, symptômes, traitement

Il y a diarrhée en cas de selles liquides et molles plusieurs fois par jour. Cette condition disparaît généralement dans un délai d’un jour ou deux sans traitement médical. Si elle se prolonge plus longtemps, il existe un risque de déshydratation.

Une diarrhée qui se poursuit sur une durée de quatre semaines (même par intermittences) est considérée comme chronique.

Les nourrissons et les enfants en bas âge sont particulièrement sensibles à la déshydratation due à une diarrhée. Lors des épisodes de diarrhée, le corps perd les liquides et les électrolytes dont il a besoin pour fonctionner correctement. Les électrolytes sont des minéraux qui affectent la quantité d’eau présente dans le corps, le métabolisme musculaire, ainsi que l’acidité du sang.

Si votre enfant souffre de diarrhée pendant plus de 24 heures, en particulier si cette diarrhée s’accompagne de fièvre ou de selles d’une consistance inhabituelle, consultez votre pédiatre. Chez les nourrissons et enfant en bas âge, la diarrhée peut entraîner des lésions organiques, un coma ou un choc.

La diarrhée est la première cause de malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans. Un grand nombre de ces cas sont dus à de l’eau et des aliments contaminés dans les pays en développement, où les enfants de moins de 3 ans sont susceptibles de présenter trois crises de diarrhée par an. Les épisodes diarrhéiques continus peuvent entraîner de la malnutrition, et la malnutrition va à son tour prolonger le cycle de diarrhée. La diarrhée est la deuxième cause de mortalité enfantine de par le monde chez les moins de 5 ans, ce qui signifie 1,5 millions d’enfants par an selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS, 2009).

Causes

La cause de la diarrhée chez les enfants n’est pas toujours connue. Les causes communes sont les suivantes :

  • trop de fruits ou de jus de fruit ;
  • prise d’antibiotiques ou d’autres médicaments (par le bébé ou par la mère allaitante) ;
  • allergies ou sensibilités à des aliments spécifiques ;
  • changements de fréquence de l’allaitement ;
  • changements de régime alimentaire (pour le bébé ou la mère qui allaite).

Les diarrhées sévères peuvent être dues à :

  • une affection intestinale inflammatoire ;
  • des infections bactériennes dues à de l’eau contaminée ;
  • des infections virales ;
  • des parasites ;
  • la malnutrition ;
  • une préparation inadéquate des aliments ;
  • une hygiène insuffisante.

Les enfants qui se rendent dans des pays étrangers (en particulier dans des pays en développement) sont exposés au risque de contracter la diarrhée du voyageur (parfois désignée tourista ). Cette affection est généralement due à de l’eau ou des aliments contaminés.

Symptômes de diarrhée

Symptômes de diarrhée

Les nourrissons ont fréquemment des selles molles, ce qui ne doit pas être une cause immédiate d’inquiétude. Cependant, l’augmentation soudaine de selles aqueuses (en particulier si elles s’accompagnent de congestion et de fièvre), peuvent signaler une diarrhée chez les nourrissons et les enfants en bas âge. Autres symptômes :

  • douleurs abdominales ou crampes ;
  • nausées ;
  • besoin urgent d’aller à la selle, ou incontinence fécale ;
  • fièvre et frissons ;
  • déshydratation.

Symptômes

La déshydratation intervient lorsque le corps ne dispose plus de suffisamment de liquides pour fonctionner correctement. Chez les nourrissons et les enfants en bas âge, la déshydratation peut évoluer rapidement et conduire à des complications graves en l’absence de traitement. Les complications liées à la déshydratation incluent notamment un choc, des lésions organiques et un coma.

Au nombre des signes indiquant que l’enfant souffre de déshydratation :

  • bouche sèche ;
  • yeux secs/enfoncés dans les orbites ;
  • joues creuses ;
  • absence de larmes en cas de pleurs ;
  • tendance à l’irritabilité ;
  • sécheresse de peau ;
  • état de fatigue.

Les symptômes suivants sont le signe d’une déshydratation sévère :

  • plus de huit heures passées sans miction ;
  • l’enfant est extrêmement apathique ;
  • le point mou au sommet du crâne de l’enfant (fontanelle) semble enfoncé ;
  • si l’on pince sa peau, elle ne revient pas en place ;
  • fièvre élevée ;
  • pertes de conscience.

Si vous pensez que votre enfant souffre de déshydratation, consultez immédiatement un médecin.

Soins à domicile

Soins à domicile

Si votre enfant présente une légère diarrhée, des soins à domicile seront généralement efficaces. Il est à noter que les médicaments en vente libre en pharmacie utilisés pour traiter la diarrhée chez les adultes ne doivent pas être utilisés chez les nourrissons ou les enfants. Consultez votre pédiatre avant toute prise de médicaments anti-diarrhéiques en vente libre.

Conseils de soins :

  • veillez à ce que l’enfant absorbe suffisamment de liquides et demandez à votre pédiatre de vous indiquer quelles boissons contenant des électrolytes peuvent être données aux nourrissons et enfants en bas âge.
  • Evitez les aliments qui semblent donner la diarrhée.
  • Lavez-vous les mains souvent, en particulier après avoir changé les couches pour éviter la propagation des bactéries dans la maison.

Si vous allaitez, continuez de donner le sein à votre enfant. Le lait maternel peut contribuer à soulager les symptômes de diarrhée chez les nourrissons et les aide à récupérer plus rapidement (NLM, 2012).

Surveillez l’enfant soigneusement, en veillant à repérer les signes éventuels de déshydratation. Consultez immédiatement un médecin si vous pensez que l’enfant est déshydraté.

Pour éviter un érythème fessier et des irritations, changez les couches de l’enfant immédiatement dès qu’elles sont souillées par des selles. Utilisez de l’eau au lieu de lingettes qui sont susceptibles d’irriter davantage la peau. Les crèmes en vente libre en pharmacie (Desitin, par exemple, ou crèmes à l’oxyde de zinc) pourront également contribuer à soulager et à protéger la peau.

Quand faut-il appeler le médecin ?

Consultez votre pédiatre si l’enfant a eu de la diarrhée pendant plus de deux jours, ou si l’enfant est un nouveau-né. Consultez immédiatement un médecin en présence des symptômes suivants :

  • la diarrhée contient du sang ou du mucus ;
  • de la fièvre ;
  • la diarrhée est sévère (plus de huit selles par tranches de huit heures) ;
  • la diarrhée s’accompagne de vomissements ;
  • des douleurs abdominales ou crampes ;
  • la diarrhée s’arrête mais récidive constamment ;
  • signes de déshydratation ;
  • voyage récent dans un pays étranger.

Chez les nourrissons et les enfants en bas âge, la diarrhée peut rapidement conduire à de la déshydratation, qui est une condition dangereuse. N’hésitez pas à consulter un médecin.

Tests

Tests

Si la diarrhée de l’enfant devient chronique, le médecin souhaitera en déterminer la cause. Un examen médical complet avec bilan des antécédents sera nécessaire. Soyez prêt(e) à fournir des informations sur le régime de votre enfant, sur ses habitudes alimentaires, ainsi qu’éventuellement sur les médicaments qu’il ou elle prend. Les procédures de diagnostic peuvent notamment inclure :

  • des analyses de sang (pour dépistage de maladie éventuelle) ;
  • des cultures de selles (pour recherche de bactéries et parasites) ;
  • des tests de repérage d’allergie.

En fonction des résultats de ces tests, des analyses complémentaires, y compris des examens par imagerie (radiographie notamment) pourront être prescrits.

Traitements

Traitements

Le traitement de votre enfant va dépendre de la cause et de la gravité de sa condition.

Si l’enfant souffre de diarrhée chronique ou de déshydratation, une hospitalisation va s’avérer nécessaire. Pour rétablir l’équilibre, des liquides contenant des électrolytes seront administrés en intraveineuse.

Suivre scrupuleusement les conseils du pédiatre. Évitez de donner à votre enfant des aliments ou liquides qui ont tendance à déclencher des crises de diarrhée. Veillez à lui donner uniquement des aliments sans irritant gastrique (pommes de terre, tartines, ou bananes) jusqu’à ce que la crise soit terminée.

Prévention

Il n’est pas toujours possible d’éviter une diarrhée, mais vous pouvez diminuer les risques pour l’enfant en veillant à respecter de bonnes pratiques d’hygiène, ainsi qu’en suivant les directives de sécurité en matière de préparation de l’alimentation telles que recommandées par les centres américains de contrôle et de prévention des maladies (U.S. Centers for Disease Control and Prevention) (CDC).

Diarrhée du voyageur (ou tourista )

Si vous prévoyez d’emmener votre nourrisson ou enfant en bas âge dans un pays étranger, consultez d’abord votre pédiatre. Il ou elle sera en mesure de vous donner des informations spécifiques sur la manière d’éviter la diarrhée du voyageur. Un certain nombre de choses à ne pas perdre de vue lorsque vous voyagez :

  • il est recommandé d’utiliser de l’eau minérale en bouteilles pour les boissons, cubes de glace, pour la cuisine, ainsi que pour se brosser les dents ;
  • évitez le lait non pasteurisé ou les produits du lait ;
  • lavez et épluchez les fruits et légumes crus ;
  • évitez les viandes, volailles, poissons et fruits de mer crus ou insuffisamment cuits ;
  • évitez d’acheter des aliments dans la rue ;
  • pour les enfants, il est préférable de préparer des repas légers à emporter ;
  • veillez à respecter une hygiène adéquate et lavez les mains des enfants fréquemment ;
  • emportez avec vous des lingettes ou autres produits nettoyants pour les mains en l’absence de toilettes sur place. Il est à noter que les nettoyants à base d’alcool ne protègent pas contre tous les types de germes. Utilisez du savon et de l’eau dans la mesure du possible.

Diarrhée à rotavirus

L’administration américaine de l’alimentation et du médicament (U.S. Food and Drug Administration, FDA) a approuvé deux vaccins par voie orale susceptibles de prévenir les infections à rotavirus chez les enfants (RotaTeq et Rotarix). Tous deux sont administrés en doses multiples dans les premiers mois de la vie. Consultez votre pédiatre afin de savoir si ces vaccins sont recommandés pour votre enfant.

Autres articles

Accident vasculaire cérébral (AVC) – vue d’ensemble : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Gastro-entérite virale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La colite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’hémorragie intracérébrale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Verrues génitales : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dosage des triglycérides : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Insulinome : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Purpura : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le glaucome : définition, cause, symptômes, traitement

Irene