Image default
Santé

Balanite : définition, cause, symptômes, traitement

La balanite est l’enflure du gland, c’est-à-dire, de l’extrémité du pénis. Selon le service national de santé britannique (National Health Service, NHS), la balanite est une condition courante qui touche approximativement un homme sur 20. Cette pathologie est également à l’origine de 10 % des visites d’hommes d’âge adulte dans les cliniques d’hygiène sexuelle ou d’urologie (NHS).

La balanite touche principalement les hommes non circoncis. Si elle est douloureuse, elle n’est pas pour autant grave. Il peut d’ordinaire y être remédié par un traitement local.

Causes

Sa cause principale est une hygiène insuffisante. Une hygiène déficiente entraîne une surpopulation locale en bactéries nocives susceptibles d’être à l’origine d’une infection. Le prépuce constitue un lieu idéal de développement de la bactérie.

Une lésion du gland ou du prépuce peut également être à l’origine de la tuméfaction.

La balanite peut également être la conséquence d’une irritation locale. L’irritation peut provenir :

  • d’un défaut de rinçage suffisant du savon sur le pénis après une douche ;
  • de l’emploi de savons parfumés pour laver le pénis ;
  • de l’utilisation de pains de savon ayant une action desséchante sur la peau ;
  • de l’emploi sur le pénis de lotions ou sprays parfumés.

Il arrive que la balanite soit un effet secondaire de certains médicaments, tels que les laxatifs, somnifères, analgésiques et antibiotiques. Il s’agit alors d’une éruption fixe d’origine médicamenteuse.

Causes plus rares de balanite :

  • arthrite réactionnelle ;
  • diabète non contrôlé ;
  • maladies sexuellement transmissibles, comme l’herpès et la gonorrhée.

Symptômes

Les signes de balanite les plus évidents sont une tuméfaction et une rougeur du prépuce. Il arrive qu’en plus de la rougeur et de la tuméfaction, les symptômes suivants soient également présents :

  • prépuce resserré ;
  • écoulement ;
  • démangeaisons au niveau des organes génitaux ;
  • douleurs dans la région génitale ;
  • douleurs cutanées sur le pénis.

Une tuméfaction pénienne peut entraîner une pression sur l’urètre. Il peut en résulter des douleurs lors des mictions.

Diagnostic

La plupart des signes de balanite étant visibles, cette condition peut, en général, être diagnostiquée lors d’un examen physique. En cas d’écoulement, votre médecin pourra prélever un échantillon à l’aide d’un coton-tige. Cet échantillon est ensuite analysé pour détecter d’éventuelles cellules bactériennes, virales ou fongiques. Les résultats contribueront à l’identification de la cause de la balanite.

Dans certains cas, la cause n’est pas immédiatement apparente, de sorte que le diagnostic peut nécessiter un test plus invasif. Une biopsie pourra, par exemple, être réalisée. Votre médecin prélèvera un petit échantillon de tissu pénien pour examen. L’échantillon est analysé pour déceler d’éventuels signes de maladie. Avant le prélèvement de l’échantillon, une anesthésie locale vous sera administrée.

Traitement

Avant de mettre en œuvre une quelconque option de traitement, il est important de s’abstenir d’employer des substances irritantes, telles qu’une lotion ou poudre, ou un savon parfumé. Il est ainsi possible de prévenir une irritation accrue de la peau.

Traitements médicamenteux

Après diagnostic, une crème anti-démangeaisons médicamenteuse vous sera probablement prescrite. Elle met fin à la démangeaison et à l’inflammation. À la place d’un traitement sur ordonnance, certains médecins suggèrent un soin local au moyen d’une crème en vente libre.

En cas d’infection, un antibiotique vous sera prescrit pour la combattre. Dans certains cas, cela suffit pour mettre fin à l’inflammation, à la tuméfaction, aux démangeaisons et aux écoulements.

Des crèmes médicamenteuses contenant de puissants stéroïdes peuvent également être prescrites pour atténuer une inflammation.

Complications

La meilleure manière de limiter le risque de complications liées à la balanite réside dans un traitement immédiat. Complications éventuelles de la balanite :

  • formation de tissu cicatriciel au niveau de l’ouverture du pénis ;
  • rétraction douloureuse du prépuce ;
  • alimentation en sang du pénis inadéquate ;
  • dermatite allergique (réaction cutanée allergique).

Des symptômes de dermatite allergique, tels que des démangeaisons, rougeurs, éruptions et inflammations cutanées, peuvent entraîner la formation de tissus cicatriciels. Les tissus cicatriciels se formant au niveau de l’ouverture pénienne peuvent entraîner son rétrécissement. Il peut en résulter un inconfort durable et des difficultés urinaires.

Certains hommes ne peuvent pas rétracter leur prépuce. Cette condition porte le nom de phimosis. Le phimosis n’est plus une complication d’une balanite aigüe mais d’une balanite de longue durée (chronique).

Prévention

Il existe plusieurs manières de prévenir la balanite, et notamment :

  • de bonnes pratiques d’hygiène ;
  • éviter d’utiliser des produits parfumés ou désodorisés sur votre pénis ;
  • bien sécher votre pénis après une douche.

Autres articles

Présentation générale de la coronaropathie (CP) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Purpura : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Événements traumatiques : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dosage de protéine dans les urines sur 24 heures : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancers de la bouche : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Entérocolite nécrosante néonatale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hernie ventrale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Insuffisance rénale chronique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La lordose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene