Image default
Santé

Causes de l’insomnie : définition, symptômes, traitement

L’insomnie peut avoir un impact important sur la vie de tous les jours. La santé, le mode de vie, les relations et la productivité au travail peuvent tous souffrir de façon générale d’un manque de sommeil. Si vous avez du mal à dormir, il est important de déterminer si le problème est causé par une pathologie ou un état médical sous-jacent. L’insomnie secondaire est le type le plus commun de trouble du sommeil, et elle est causée le plus souvent par des angoisses ou un stress durable. Voici quelques facteurs communs de l’insomnie :

Stress et anxiété

Les inquiétudes concernant le travail, l’école, la santé, les finances ou la famille peuvent garder votre esprit actif la nuit et vous empêcher de vous endormir ou retarder le moment où vous vous endormez. Des événements traumatiques, comme la mort d’un proche, un divorce ou la perte de l’emploi peuvent causer un stress durable et des angoisses, ce qui peut mener à une insomnie chronique (à long terme).

Dépression

La dépression peut vous faire dormir trop ou trop peu. Ceci peut être causé par des déséquilibres chimiques dans le cerveau ou par le fait que les craintes qui accompagnent la dépression peuvent vous empêcher de vous détendre assez pour vous endormir. Il n’est pas rare que l’insomnie accompagne d’autres troubles de l’humeur, comme un trouble affectif bipolaire, de l’anxiété ou un état de stress post-traumatique.

Traitements médicamenteux

Un certain nombre de médicaments en vente libre peuvent contribuer à l’insomnie. Ils incluent certains analgésiques, décongestionnants et produits amincissants contenant de la caféine et des stimulants. Les antihistaminiques peuvent causer de la somnolence initialement, mais ils peuvent également causer des mictions plus fréquentes vous forçant à vous lever plus souvent la nuit. De plus, certains médicaments vendus sur ordonnance peuvent affecter le sommeil. Citons notamment les antidépresseurs, les médicaments pour le cœur et contre la tension, les médicaments contre les allergies, les stimulants et les corticostéroïdes.

Caféine, nicotine et alcool

Le café, le thé, les boissons gazeuses et les boissons énergisantes contenant de la caféine sont des stimulants qui peuvent affecter le sommeil. Boire du café en fin d’après-midi peut vous empêcher de vous endormir le soir. La nicotine du tabac est un autre stimulant pouvant causer des troubles du sommeil.

L’alcool est un sédatif qui peut vous aider à vous endormir initialement mais qui vous empêche de dormir d’un sommeil profond et vous fait bouger beaucoup dans le lit.

États pathologiques

Diverses pathologies peuvent contribuer à l’insomnie. Citons notamment des douleurs chroniques, des difficultés respiratoires, l’apnée du sommeil ou l’arthrite. Le manque de sommeil est également associé à diverses pathologies, dont le diabète, les maladies cardiovasculaires et l’obésité.

Autres pathologies pouvant mener à l’insomnie :

Troubles du sommeil

Certains troubles du sommeil, comme le syndrome des jambes sans repos (une sensation de fourmillement souvent ressentie dans la partie inférieure des jambes qui ne peut être soulagée que par des mouvements), peuvent faire obstacle au sommeil. L’apnée du sommeil – trouble respiratoire accompagné par des ronflements très forts et des périodes sans respiration – peut également causer de l’insomnie.

Changements dans l’environnement ou dans l’emploi du temps

Le fait de travailler très tard le soir ou très tôt le matin, ou de faire beaucoup de long voyages, peut perturber les rythmes circadiens de l’organisme (cycle biochimique, physiologique ou comportemental de 24 heures) et rendre le sommeil difficile. Ces rythmes servent d’horloges internes, régulant les cycles du sommeil, la température du corps et le métabolisme.

Inquiétudes concernant le sommeil et les mauvaises habitudes y afférentes

Malheureusement, le stress causé par les inquiétudes concernant l’insuffisance du sommeil peut causer encore plus de privation de sommeil. Si c’est votre cas, essayez de changer vos habitudes en liaison avec votre sommeil et votre lit. Réservez votre lit pour le sommeil en évitant de regarder la télévision ou de travailler au lit.

Manger trop tard le soir

La consommation de trop de nourriture trop tard le soir peut rendre une personne inconfortable quand elle se couche. Des repas pris trop tard le soir peuvent également causer des aigreurs ou un reflux d’acides et d’aliments depuis l’estomac vers l’oesophage. Il n’est pas surprenant que cela contribue à vous tenir éveillé.

Autres articles

Apnée obstructive du sommeil : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment venir à bout des punaises de lit chez soi

Claude

Infection par les chlamydiae : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Qu’est-ce qu’un abdominoplastie ?

administrateur

Thrombose veineuse profonde : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Gelure : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Collapsus pulmonaire/pneumothorax : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Avantage de la chirurgie réfractive : qu’en est-il réellement ?

administrateur

L’infestation par les poux de corps : définition, cause, symptômes, traitement

Irene